"Quel équipement ?", les conseils de Fanny Caspar du blog Snowflike #Article5

June 25, 2018

QUELS SONT LES BASIQUES INDISPENSABLES POUR UNE PRATIQUE EN TOUTE SÉRÉNITÉ ?

 

Randonnée ou trail, on ne s’aventure pas en montagne comme on part faire son running ou une simple balade. Un équipement spécifique et complet est indispensable. Pour la pratique du trail en compétition, la liste du matériel obligatoire peut être assez conséquente, surtout pour les courses de longue durée. Il est important de prendre le temps de choisir son équipement, le tester et le préparer avant le grand jour.

S’il est vrai que la technicité varie entre les deux activités et qu’il est préférable de choisir un équipement adapté à chaque pratique, il n’empêche que les besoins sont très similaires. Alors, que faut-il prévoir pour parer à toutes les éventualités ?

 

Le matériel indispensable

  • Un sac à dos léger : quelle que soit la pratique, quel que soit le litrage, avec système d’hydratation ou non, il doit avant tout être à la bonne taille et doit pouvoir s’ajuster parfaitement à la morphologie de chacun pour ne pas générer de frottements. En savoir plus sur la page bien choisir son sac de trail.
     

  • Une ceinture d’hydratation, pour les sorties de courtes durée.
     

  • Deux gourdes ou poches à eau : voire plus en fonction de la pratique et de la durée de la sortie. Un modèle 1 litre + un 500ml sont une bonne base.
     

  • Une couverture de survie.
     

  • Un sifflet pour se signaler en cas de difficulté.
     

  • Une lampe frontale.
     

  • Une carte de la zone dans laquelle on se rend.
     

  • Une boussole.
     

  • Une montre cardiofréquence-mètre, résistante aux intempéries. Eventuellement équipée d’un GPS.
     

  • Une trousse de premiers secours : antiseptique, pansements, pansements double-peau, vaseline, bande élastique, paracétamol, sérum physiologique, compresses, anti-diarrhéique, crème à l’arnica ou baume du tigre.
     

  • De la crème solaire.

 

Le matériel complémentaire

  • Une paire de bâtons télescopiques ou pliables. Lire l’article pour en savoir plus et bien choisir ses bâtons.
     

  • Un bracelet lumineux ou un gilet de sécurité (obligatoire sur certains trails)
     

  • Une ceinture attache-dossard.
     

  • Des épingles à nourrice.
     

  • Une lampe de secours et ou des batteries de rechange pour certains trails.
     

  • Un gobelet réutilisable et/ou rétractable, obligatoire aussi pour certaines compétitions.
     

  • Un couteau de poche, pour la randonnée.
     

  • Des petits sachets en plastique (biodégradable de préférence) refermables pour ramener ses déchets.

 

La tenue

  • Au moins une paire de chaussures : spécifiques, adaptées au terrain, à la durée de la sortie. Que l’on courre ou que l’on marche, avoir une seconde paire avec membrane imperméable s’avère rapidement incontournable, ne serait-ce que pour marcher dans la rosée du matin sans se mouiller les pieds. Pour une compétition ou une sortie longue, on évite d’utiliser une paire de chaussures neuve.  Quelques conseils pour bien les choisir.
     

  • Plusieurs paires de chaussettes : hautes, basses, chaudes ou légères, laine ou synthétique, compressives ou non, chacun son choix, tant qu’elles sont conçues pour la pratique. C’est à dire qu’elles sont tissées de manière à apporter renfort, maintien du pied et à limiter aux maximum les frottements et ampoules. Plusieurs paires sont nécessaires.
     

  • Au moins un ensemble de sous-vêtements  techniques : ils doivent sécher vite, ne pas irriter la peau, assurer un excellent maintien, surtout en trail, sans pour autant comprimer. Un détail à ne pas négliger.
     

  • Plusieurs bas, short, collant ou jupette : les plus aguerris préfèrent souvent le collant long ou court, de par son confort, son efficacité, son faible encombrement et la diminution du risque de frottements. Par forte chaleur, un short léger reste agréable à porter.  Enfin en randonnée, le pantalon en tissu stretch et ses poches reste un bon allié.
     

  • Plusieurs tee-shirts techniques : pour une pratique régulière, plusieurs modèles légers ou chauds, manches courtes, manches longues ou débardeur s’imposent. En laine ou en tissu synthétique, ils doivent évacuer l’humidité et ne pas générer de frottements sur la peau. Un produit multi-activité peut convenir.
     

  • Un haut à manches longues chaud : type polaire. Avec ou sans capuche, il doit avant tout tenir chaud et sécher vite et s’utilisera dans plusieurs disciplines.
     

  • Une veste imperméable : ou coupe-vent. En randonnée on pourra préférer une veste un peu plus épaisse qui protège mieux des intempéries. A l’inverse en trail on peut choisir un modèle ultra-light qui servira surtout à protéger du vent et à conserver sa chaleur corporelle, surtout si on n’a pas de vêtement chaud avec soi.

 

Quelques conseils supplémentaires...

... Rendez-vous sur le blog de Fanny Caspar pour lire la fin de l'article :

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Women Safe : Comment protéger les enfants ?

June 14, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents

July 8, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square